AGRO-FORESTERIE

Le Burkina Faso est un pays aride essentiellement agricole.La quasi-totalité de la population s’adonne aux activités agricoles et pastorales.

La production agricole totale du pays ne couvre pas les besoins alimentaires des 15 millions d’habitants qui le composent.

Ce déficit doit être comblé pour permettre au Burkina de pouvoir nourrir lui-même sa population sans vouloir faire recours à l’importation de vivres.

Aussi, l’avancée rapide de la désertification gêne énormément tous les efforts consentis ça et là pour accroître la productivité.

A cet effet, il faut repenser une nouvelle agriculture qui intègre un volet forestier important afin de recomposer assez vite la biodiversité indispensable pour améliorer sensiblement les rendements agricoles.

Cette formation va envisager la sélection des spéculations, des intrants, des techniques culturales ; et, l’adaptation des espèces en fonction du terrain de façon à booster la productivité en qualité et en quantité suffisantes aux fins d’atteindre l’objectif de l’autosuffisance alimentaire recherché depuis le lendemain des indépendances de notre pays.

Publicités