LA FONDATION

Photo de Femba Joseph HEMA

Femba Joseph HEMA
(1937 – 2001)

Originaire de la province de la Comoé, Femba Joseph HEMA (1937 – 2001) était un brillant fonctionnaire international et fervent défenseur de la cause des populations opprimées, des faibles, des pauvres et des «sans voix», pour lesquels il s’est battu durant toute sa vie.

Révolté par la rigueur de l’environnement naturel de la région de Banfora et par les difficultés économiques de son pays, il avait été particulièrement interpellé par la situation souvent précaire des jeunes issus de l’enseignement général classique (primaire, secondaire et supérieur) et condamnés au chômage, car sans perspective professionnelle en fin de cursus.

Eu égard à cette fâcheuse fatalité à laquelle la jeunesse est vouée et conscient que l’Etat burkinabé seul n’a pas les moyens de résoudre cette délicate question de l’emploi des jeunes sans l’apport soutenu du privé, il a amorcé une démarche devant aboutir à la création d’une fondation. Cette dernière visait à permettre à cette frange vulnérable de la population, livrée à son propre sort, de vivre dignement et d’espérer de meilleurs lendemains, en lui offrant l’accès à des formations lui permettant d’acquérir de solides compétences professionnelles. Femba Joseph HEMA est malheureusement décédé avant d’avoir pu réaliser son indispensable projet.

En sa mémoire, et consciente du besoin toujours actuel de qualification des jeunes dans la région pour lutter contre le chômage, sa famille a décidé de poursuivre son œuvre en créant  la «Fondation Femba Joseph HEMA», qui a pour objectif de dispenser une formation technique professionnelle aux jeunes de la province de la Comoé, en proposant diverses filières porteuses d’avenir et débouchant sur des emplois indépendants et qualifiés.

Archevêque Emérite Anselme Titianma SANON

Archevêque Emérite Anselme Titianma SANON

D’autres partenaires locaux, convaincus du caractère essentiel de cette démarche pour l’avenir de la Province de la Comoé, ont également rejoint la Fondation et s’y investissent désormais sans compter, tel Monseigneur Anselme Titianma SANON, archevêque émérite de Bobo-Dioulasso.

Documents officiels

  1. Procès verbal constitutif de la Fondation FJH
  2. Statuts
  3. Règlement intérieur
  4. Bureau du Conseil d’Administration de la Fondation et des deux Commissariats (Commissariat général et Commissariat aux comptes)
  5. Récépissé de reconnaissance de la Fondation FJH

Membres de la Fondation

Publicités